St Sébastien

ME0000057612 3

Le tableau provient de l'église d'Aigueperse en Auvergne où il serait parvenu à l'occasion du mariage, en 1481, de Chiara Gonzaga, fille de Federico, marquis de Mantoue, avec Gilbert de Bourbon, comte de Montpensier. L'accumulation de vestiges romains, frises sculptées, colonnes et pilastres surmontés de chapiteaux, reflète la fascination de Mantegna pour l'antiquité. Quelques végétaux, des pousses de figuiers essentiellement, symbolisent la pérennité de la vie.

Saint Sébastien naît aux alentours de 260 à Narbonne. Ses parents, un noble du pays une dame de Milan, sont des chrétiens fervents. Ils s'installent à Milan. Devenu adulte, Sébastien se rend à Rome alors qu'éclate la neuvième persécution envers les chrétiens. Il s'engage dans l'armée afin d'être libre de ses mouvements et venir ainsi en aide aux chrétiens martyrisés. L'empereur Dioclétien le nomme capitaine de la garde Prétorienne.

On attribue à Sébastien plusieurs guérisons miraculeuses. L'application de la Croix sur les lèvres de Zoé, muette depuis 6 ans lui rend la parole. Il guérit Chromace, préfet de Rome atteint de la goutte, et baptise toute sa famille. Mille quatre cents soldats environ suivent cet exemple.

Dioclétien tente de le persuader d'abjurer sa foi en 288. Sébastien refuse. Dioclétien ordonne aux archers Mauritaniens de le mettre à mort. Sébastien, lié à un arbre et atteint de plusieurs flèches, est laissé pour mort. Irène, veuve du martyr Catule, s'aperçoit qu'il respire au moment de l'enterrer. Certains pensent alors que les archers ont volontairement épargné les zones vitales.

Guéri, Sébastien se rend devant l'empereur pour lui reprocher son incroyance. Celui-ci le fait bastonner un 20 janvier et ordonne que l'on jette son corps dans les égouts afin que les chrétiens ne puissent le ressusciter. Une chrétienne, Lucine, retrouvera sa dépouille qui sera enterrée dans les catacombes, non loin du tombeau de saint Pierre. Une église sera construite à cet emplacement.

Saint Sébastien devient un saint guérisseur en 680. Il est invoqué pour délivrer Rome d'une grande peste et garde un rôle protecteur au Moyen-Age. Il devient patron des archers et en 825, sous le règne de Charles le Chauve. Le pape Eugène II confie aux archers le transfert de ses reliques dans l'abbaye royale de Saint-Médard, à Soissons. Saint Sébastien deviendra également le patron des marchands de ferraille et des confréries de charité.

Vie de Saint Sébastien

L’existence d’un culte à Rome est attestée d’après un document de 354 : Sébastien aurait vécu du temps du Pape Fabien (236 - 250) et serait d’origine milanaise. Sébastien est martyrisé à Rome vers 288 et enseveli dans une catacombe sur la Via Appia, près de la basilique qui porte son nom.

Légende de Saint Sébastien

Un récit du V° siècle raconte sa vie et son martyr.

Sébastien, citoyen de Narbonne, élevé à Milan, est un soldat apprécié des empereurs Dioclétien et Maximien, qui lui confient le commandement de la première cohorte prétorienne, ignorant qu’il est chrétien. L’officier a en effet dissimulé sa foi afin de pouvoir mieux réconforter ceux qui sont promis au martyr. C’est ainsi qu’il exhorte à la fermeté les deux frères jumeaux Marcus et Marcellianus et, ce faisant, parvient à convertir aussi, par la parole et les miracles, tout leur entourage : les parents, le geôlier, sa femme, ses frères... En tout soixante-huit personnes recevront le baptême ! Le préfet Agrestius, voyant les miracles que provoquent ces conversions, finit par détruire les idoles qu’il adorait, pour se tourner vers le vrai Dieu... et obtenir la guérison ! C’est l’époque où Dioclétien et Maximien déclenchent une vaste persécution contre les chrétiens. Dioclétien accuse Sébastien d’avoir trahit sa confiance. Bien que Sébastien rappelle qu’il a toujours prié Dieu pour le salut de Rome, l’empereur ordonne de le percer de flèches, jusqu’à ce qu’il en soit criblé « comme un hérisson de ses piquants ». Après le supplice, Irène, une veuve pieuse, va prendre le corps pour l’ensevelir, mais constatant qu’il est encore vivant, le ramène chez elle pour le soigner. Guéri, Sébastien se place sur le chemin de l’empereur Dioclétien, afin de lui prouver que ce sont les prêtres païens qui accusent à tord les chrétiens. Ces derniers ne cessent de prier pour la sauvegarde de l’Empire. Arrêté, Sébastien est battu à mort et son corps est jeté dans l’égout principal de la ville. L’officier apparaît en songe à Lucine, une chrétienne, lui indique où elle trouvera son corps, et où elle aura à l’ensevelir.

Le saint patron

Saint Sébastien est fêté le 20 janvier : A partir du VII° siècle, il est vénéré comme un saint efficace contre la peste, au même titre que saint Roch, saint Antoine, saint Adrien et saint Christophe. Cette vénération vient de l’efficacité d’une procession avec des reliques de Sébastien qui mit fin à une peste à Rome en 680. Invoqué à Pavie pour les mêmes causes, il obtient le même miracle. Les grandes épidémies du Moyen-Age entraînent une renaissance de cet aspect du culte de Sébastien.

Saint Sébastien est aussi le patron des archers, arquebusiers et soldats.

Le Club

logoclubbanderole 
Association de droit local enregistrée avec le code NAF 8551Z qui correspond au secteur Enseignement de disciplines sportives et d'activités de loisirs.
01 10 2012 11 52 39 

 

Derniers articles lus

Nous contacter

maison_318-42210.png
10 avenue Beethoven 57150 CREUTZWALD
maison_318-42210.png
Gymnase du Centre rue Maréchal Ney 57150 CREUTZWALD
old_phone-512.png
03.87.82.36.03
100-512.png
06.32.23.74.01
mail-enveloppe-ouverte-dans-un-carre-arrondi_318-44474.png
contact@archers-creutzwald.fr
©2018 Les Archers de Creutzwald. Tous droits réservés.

Recherche